Historique du Prix

Alors qu’ils étaient encore sur le parvis de l’église, quelques instants après les funérailles de Lizette Gervais, ses amis et collègues ont pris la décision de faire quelque chose pour perpétuer sa mémoire.

Un an plus tard, en 1987, le prix Lizette-Gervais s’adressant aux finissants en communication des universités était lancé.

Dès le début, les participants devaient fournir une production radiophonique ou télévisuelle en français abordant des sujets «de portée sociale», une thématique qui était chère à Lizette Gervais.

Lors de son incorporation le 24 septembre 1987, le conseil d’administration du Prix Lizette-Gervais a défini ainsi sa mission :

* Perpétuer la mémoire de Lizette Gervais, journaliste-animatrice de radio et de télévision.
* Promouvoir l’excellence en communication radiophonique et télévisuelle chez les nouveaux diplômés.
* Décerner un prix annuel en communication.
* Permettre à des jeunes de se faire connaître en début de carrière.
* Contacter les maisons d’enseignement afin de recruter les étudiants terminant leurs études en communication et les faire participer au prix.
* Chercher la collaboration de commanditaires et organiser des collectes de fonds.

Depuis lors, le Prix Lizette-Gervais a évolué tout en restant fidèle à cette mission initiale. Ainsi, le nombre de candidats potentiels s’est accru pour refléter la croissance des programmes en journalisme offerts par les universités et les collèges.

Tout en demeurant un prix en radio et en télé, le Prix Lizette-Gervais a créé une nouvelle catégorie, la catégorie internet/multimédia, pour refléter l’émergence de ce nouveau type de journalisme.

Radio-Canada et TVA ont été dès le départ des partenaires du Prix Lizette-Gervais. Depuis quelques années, La Presse s’est jointe à eux.
La liste des commanditaires s’est aussi allongée au fil du temps. Y figurent maintenant toutes les entreprises médiatiques importantes du Québec, le Ministère de la Culture et des Communications, de même que les associations de journalistes. Mais les dons individuels demeurent une source importante de revenus.

Le Prix Lizette-Gervais est maintenant parrainé par la Fédération professionnelle des journalistes du Québec, qui en reconnaît la valeur et la pertinence pour préparer une relève professionnelle de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.